Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2015

Lettre de soutien à notre action de Mr le Président de l'Agglomération du Pays de l'Or à Mr le Préfet

ishot-21.jpg 

12/04/2015

Accord Etat-Sociétés d'Autoroutes : un bel enfumage !

L'accord qui vient d'être signé entre les sociétés d'autoroutes et l'Etat, est tout à l'avantage des exploitants des autoroutes puisque l'augmentation des tarifs n'est pas annulée, mais simplement reportée à partir de 2016 et qu'en contrepartie, les gérants des autoroutes obtiennent un rallongement du contrat de concession de deux ans au moins.

L'Etat a abandonné toute idée de renégocier les concessions ; et pour cause, puisqu'il s'était déjà fait rouler dans la farine par les sociétés d'autoroutes lors de la signature des dits contrats de concessions : leur dénonciation aurait coûté plusieurs milliards à l'Etat; tout était fort bien ficelé par les sociétés d'autoroutes. Les déclarations fantaisistes de Mme Ségolène Royal sur la gratuité des autoroutes le week-end sont bien sûr, et comme c'était à prévoir, passées à la trappe. 

Nous sommes donc très surpris de la communication gouvernementale présentant cet accord comme un compromis acceptable. Les travaux annoncés à cette occasion sont de toute façon un moyen pour les sociétés d'autoroutes d'engranger de futurs bénéfices et on ne voit pas en quoi ils constituent une avancée pour les utilisateurs ! 

Georges Fandos 

Président de l'ADPMA9

24/02/2015

Lettre de Mme Bruguière, Maire de Saint-Aunès à Mr le Préfet

ishot-20.jpg

19/02/2015

Lettre de Mr Bourrel, Maire de Mauguio, à Mr Le Préfet de l'Hérault en soutien à notre action

bourrel, mauguio, hérault, adpma, georges fandos

11/02/2015

Lettre à Mr le Préfet de l'Hérault

Chers adhérents,

Ci-après courrier envoyé le 31-1-15 à Mr le préfet de l'Hérault, afin de débloquer la situation avec copie aux élus concernés en leur demandant de s'associer à cette demande de rendez-vous.

Cordialement,

G.Fandos

------------------------

 

Monsieur le Préfet,

 

Suite à votre courrier du 22 octobre 2014 au sujet des travaux de doublement de l’A9, où vous me communiquiez que nos doléances et demandes avaient été transmises à la DRAE , je n’ai pas eu d’autres nouvelles de ces services à ce sujet , et comme le chantier de doublement de l’A9 avance, alors que nos discussions avec les ASF / Vinci sont au point mort quant à la nécessité d’intégrer réellement les projet de protection des riverains qui nous tiennent à cœur, je reviens vers vous pour savoir si vous pourriez provoquer rapidement une réunion des différents partenaires impliqués sur ce dossier : élus locaux (qui pour votre information, nous soutiennent) , ASF/ Vinci , représentants du Ministère des Transports  et vos services ainsi que ceux de la DRAE qui sont impliqués par ces sujets.

En effet, à ce stade et compte tenu des blocages dans les discussions « en tête à tête » avec les ASF/ Vinci,  je ne vois pas d’autres solutions pour que la protection de la santé des riverains soit mieux prise en compte*.

Dans cette attente, je vous remercie de l’attention que vous pourrez porter à notre demande, et vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de mes sentiments respectueux.

Pour l’ADPMA9,

Georges Fandos

Président de l’Association

 

 

PS : copie de ce courrier aux maires de Saint-Aunès et Mauguio que nous avons également sollicités pour qu’une telle réunion au sujet des protections des riverains contre les nuisances du doublement de l’A9  puisse se tenir rapidement.

 

* C ‘est aussi pour cette raison que notre association a déposé  un recours le 24 décembre 2014 auprès du  Tribunal Administratif de Montpellier, par rapport au Plan de Protection de L’Atmosphère de l’Aire de Montpellier (PPA)  qui n’a pas eu la publicité requise auprès du public de la part des collectivités locales concernées , comme le soulignaient les Commissaires Enquêteurs, et comme vous vous en êtes inquiétés vous –même,  ce qui nous a empêché de présenter ce projet à cette occasion pour qu’il soit inclus dans le PPA. Nous espérons ainsi provoquer une nouvelle enquête publique qui pourra alors intégrer notre projet de protection des riverains.